En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Vendredi 5 décembre - les peuples autochtones, symbole des conséquences du réchauffement climatique

Par JULIEN MERCIER, publié le samedi 5 décembre 2015 12:00 - Mis à jour le dimanche 6 décembre 2015 07:50

La présence des peuples autochtones à la COP 21 : une lutte pour faire entendre leur voix et respecter leurs droits :

 

Les peuples autochtones sont actuellement les moins responsables des problèmes planétaires, mais ce sont, malheureusement, eux qui subiront le plus les conséquences du changement climatique.

 

Ces populations, appelées également les « peuples premiers », tribaux ou aborigènes, constituent au moins 5 000 groupes humains représentant 370 millions de personnes qui vivent dans plus de 70 pays sur cinq continents. Ils seront représentés à la COP 21 de ReNaudeau par le grand chef amazonien Raoni Metuktire ( grand chef du peuple Kayapo);

 

Leur point de vue sur le changement climatique et les émissions de gaz à effets de serre :

 

«Les gaz à effets de serre et le changement climatique ont un impact sur l'environnement, et les générations futures en subiront les conséquences.»

 

 

Raoni Metuktire ( grand chef du peuple Kayapo) lors de sa venue en France afin de défendre dans les médias français les intérêts de son peuple.

 

 

 

 

 

Mohawk
de la Confédération iroquoise
Photo © ONU/Evan Schneider

 

 

 

 

 

 

 

Ils n'ont pas d'engagements particuliers pour cette COP21.

Ils espèrent seulement que les principales délégations à l'origine de ce réchauffement climatique comprendront qu'il faut agir pour sauver leur mode de vie.

 

Les journalistes : Emma Berton, Jade Charrier, Axel Luçon, Arnaud Bontemps et Chloé Charrier

Pièces jointes
Aucune pièce jointe
Commentaires

Aucun commentaire

Catégories
  • présentation des différentes délégations